Pour analyser la qualité de l’eau de piscine, il y a plusieurs moyens (j’en parle dans le comparatif des analyseurs d’eau de piscine), mais il y a aussi plusieurs endroit où mesurer. Il y a généralement 3 endroits pour analyser l’eau de piscine:

  • avec un analyseur à la surface de l’eau
  • avec un analyseur branché sur les canalisations
  • en prenant un échantillon à analyser chez un pisciniste

À la surface de l’eau dans le bassin? (Moyen)

Bien sûr, l’avantage d’analyser la qualité de l’eau à la surface du bassin, c’est que c’est facile à faire. Les objets connectés qui font ce type de mesure ne demandent quasiment aucune installation: c’est très simple.

Toutefois, l’appareil va analyser la qualité de l’eau à la surface de la piscine. Est-elle vraiment représentative du bassin? L’eau n’est-elle pas plus chaude en surface qu’en profondeur lorsque le soleil est au zénith?

Les mesures prisent à la surface ne correspondent pas toujours à la réalité homogène du bassin. Il peut alors y avoir de forte variations de la température, du pH ou du RedOx sans explication.

Dans les canalisations? (Mieux)

Lorsque la filtration est en marche, toute l’eau du bassin va circuler dans les canalisations pour être nettoyer par le filtre. L’eau qui circule dans la canalisations n’est pas de l’eau qui stagne à la surface: c’est toute l’eau du bassin qui passe. Cette eau est davantage représentative de la qualité de l’eau du bassin.

Analyser la qualité de l’eau de piscine dans les canalisations est donc une meilleure solution. D’ailleurs, les fabricants d’objets connectés de piscine suivent cette voie: Blue Connect et Ondilo proposent désormais des objets connectés à installer sur les canalisations, tout comme Oklyn qui le propose depuis le début.

Les mesures doivent être réalisées lorsque la filtration est en marche! Lorsque la pompe est à l’arrêt, c’est alors de l’eau stagnante qui est mesurée et donc non-significative.

Les appareils d’analyses sur les canalisations doivent toujours être installés:

  • après la filtration: pour éviter que des impuretés viennent abimer les sondes;
  • avant les pompes doseuses pH, électrolyseur, chlorinateur, pompe à chaleur: pour que les mesures correspondent à la réalité du bassin et ne soit pas perturbés par les appareils correcteurs.

Un échantillon chez mon pisciniste? (Utile parfois)

L’avantage d’aller faire tester son eau chez un pisciniste, c’est qu’il utilise un appareil mesurant davantage de paramètres. Bien entendu, il va pouvoir analyser le pH et le RedOx mais il va aussi pouvoir analyser la dureté de l’eau, le taux de sel, de cuivre, de fer, de stabilisant, l’alcalinité, le chlore libre, le chlore total et le brome.

Toutefois, il faut que l’échantillon d’eau prélevé soit représentatif et non pollué. Et c’est souvent ici que ça pose problème. L’échantillon d’eau doit être prélevé à l’opposé des buses de refoulement à 50cm de profondeur, lorsque la filtration est en marche depuis plusieurs dizaines de minutes. Le récipient doit être propre, sec et sans savon avant l’usage. Enfin, il faut apporter rapidement l’échantillon au pisciniste.

Comment analyser la qualité de l’eau de piscine au cours de la saison?

Je trouve qu’il est très utile de faire tester son eau chez un pisciniste en début de saison. Ça permet de corriger éventuellement certains paramètres qui bougent peu (Alcalinité, dureté, etc.).

En revanche, durant la saison, je trouve qu’il est suffisant d’utiliser un analyseur d’eau de piscine, si possible installé sur les canalisations.

Et vous, comment et où analysez-vous l’eau de la piscine?